paris__celine_lesueur__1331__savon_paris_celinelesueur_1331_savon_08.JPG

La saponification à froid

Le savon artisanal à froid ou savon artisanal saponifié à froid est le fruit de la réaction entre des corps gras et généralement de la soude caustique. Ceci implique que les matières premières sont mélangées entre elles et mixées à froid (entre 30°C et 50°C) jusqu’à obtention de la « trace » avant que le mélange ne soit mis en moule. La réaction de saponification et donc la production du savon se fait dans le moule.


Il y a des avantages et des inconvénients à cette technique : cela permet de réaliser de très beaux savons avec des designs attirants pour l’œil et réduit le temps de travail. Cependant, cela implique aussi que l’on ne contrôle pas quelle huile ou quel ajout va être saponifiée ou non et cela augmente aussi le temps de cure de savon après que la réaction soit terminée et avant de pouvoir l’utiliser.

 

La saponification à chaud

Le savon artisanal à chaud a mauvaise réputation à cause de l’abus de cette technique par l’industrie. Cependant, il est tout à fait possible d’utiliser la technique de saponification à chaud, encore appelée au chaudron, pour réaliser un savon artisanal de qualité. Cette technique est de loin ma préférée et je vous explique pourquoi : en saponification à chaud, les corps gras et la soude caustique ou la potasse sont mélangées à chaud (à partir de 60°C) afin de produire du savon avant la mise en moule.


Comme je l’expliquais précédemment, la soude est ajoutée de manière à être complètement consommée avant la mise en moule, ce qui permet d’utiliser des huiles précieuses pour le surgraissage et de faire divers ajouts qui ne seront pas attaqués par la soude et dont les propriétés ne seront pas dénaturées par celle-ci.


Cette technique permet également de réaliser des savons artisanaux solides en utilisant de la soude caustique et des savons liquides en utilisant de la potasse. Et comme la soude ou la potasse ne sont pas ajoutées en excès, pas de rinçage de la glycérine en fin de cuisson. CQFD !! La cure de ces savons est également écourtée par rapport au savon en SAF. Mais il y a également quelques inconvénients : il faut attendre que la réaction de saponification se fasse avant de mettre en moule et ceci peut représenter un temps de travail assez conséquent. Par ailleurs, bye bye les super savons trop beaux car la pâte à savons est peu liquide et donc les marbrages et autres beaux designs quasi impossibles.

 

Un savon sans soude caustique, c’est possible ?

On entend parfois parler de « savon sans soude caustique ». Dans les savons artisanaux, la soude caustique est ajoutée de manière à ne plus être présente dans le savon. Donc, avec une bonne maitrise du calcul de soude à ajouter et une bonne gestion du process, oui, un savon sans soude caustique, c’est possible.


MAIS réaliser un savon sans soude caustique ni potasse, ce n’est pas possible ; sinon, ce n’est pas un savon !